Recensement général de la population des îles Wallis et Futuna en 2013

Le recensement de la population à Wallis et Futuna

  

Situation géographique

Le Territoire des îles Wallis et Futuna est un petit territoire du Pacifique Sud situé à 2 800 km de la Polynésie française (Tahiti) et 2 100 km de la Nouvelle-Calédonie (Nouméa). Il est entouré par les archipels des Tonga, des Samoa (respectivement à 400 km et 370 km de Wallis) et des Fidji (à 280 km de Futuna).

Le Territoire se compose de trois îles : Wallis, Futuna et Alofi. L'île de Wallis (du nom du navigateur qui la découvrit en 1767) est distante de Futuna d'environ 230 kilomètres. Les îles de Futuna et Alofi, distantes de 2 km l'une de l'autre, forment l'archipel des « Îles de Horn » (ville d'origine des navigateurs hollandais qui les découvrirent en 1616). Cet archipel est habituellement dénommé Futuna.

La loi du 29 juillet 1961 conférait aux îles Wallis et Futuna le statut de Territoire d'outre-mer. Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, elles forment une Collectivité d'outre-mer.

Au niveau national, le Territoire est représenté au Parlement par un sénateur et un député.

Au niveau local, le Préfet, Administrateur Supérieur, préside le Conseil Territorial composé des trois rois qui sont les plus hauts représentants de l'autorité coutumière dans chacun des trois royaumes.

Les trois royaumes correspondent aux trois circonscriptions administratives : la circonscription d'Uvea à Wallis et celles d'Alo et Sigave à Futuna. La première est divisée en trois districts (Hihifo, Hahake et Mua), soit au total cinq unités administratives. Ces unités regroupent des villages dont les chefs sont désignés coutumièrement.

L'Assemblée Territoriale compte 20 conseillers (13 pour Wallis et 7 pour Futuna) élus pour cinq ans qui votent le budget du Territoire.

Déroulement de la collecte

Cartographie des districts de recensement et pré-recensement des constructions :

Le Territoire a été découpé en 51 zones géographiques élémentaires : les districts de recensement. Ils représentent un village ou une portion de village. Un pré-recensement des constructions a été effectué dans les mois précédant le recensement de Wallis et Futuna afin de mettre à jour la cartographie des districts de recensement et de repérer puis classer les constructions (immeubles, maisons).

La mise à jour s'est faite par rapport aux données cartographiques de l'enquête budget des ménages de 2005, qui reprenait les délimitations des villages et des districts du recensement général de population de 2003. Chaque agent recenseur a ainsi pu disposer pour ces zones d'enquête d'un plan avec le bâti numéroté à suivre pour la collecte. En règle générale, un agent recenseur devait sillonner un terrain d'environ 70 logements. Dès lors, les villages qui comportent plus de 70 logements sont scindés en 2, 3 ou 4 districts de recensements.

  • Collecte

54 personnes ont participé à la collecte sous la direction du Chef de mission de l'Insee, assisté par une adjointe, en volontariat de service civique :

  • cinq agents de contrôle, un pour chacune des cinq unités administratives du Territoire (les trois Districts de Wallis et les deux Circonscriptions de Futuna) qui ont pour rôle de superviser les agents recenseurs ;
  • ces derniers, au total 49 agents, ont été recrutés de manière temporaire.

Toute la gestion et l'intendance ont été suivies par le STSEE.

Le remplissage des documents a été réalisé par l'agent recenseur lui-même lors d'un entretien avec l'un des membres du ménage. La proximité entre zone de collecte et lieu de résidence des agents recenseurs constituait un critère essentiel pour la connaissance du terrain et le contact avec la population.

Ces différentes informations ont permis d'établir le chiffre de population de chaque village et de chaque unité administrative (les Districts et Circonscriptions, chacune des deux îles, l'ensemble du Territoire).

  • Saisie, contrôles et redressements

La saisie informatique des documents a été effectuée par un atelier de quatre personnes recrutées puis formées par le STSEE au logiciel CSPro. Ce dernier a été créé par le bureau du recensement des États-Unis dans le cadre de la coopération internationale et est le logiciel de référence pour le STSEE depuis le recensement de 2003.

Le traitement a été scindé en deux phases : d'abord la partie ménage, puis la partie communauté (estudiantine et religieuse).

La saisie a permis de valider le décompte de la population légale des îles Wallis et Futuna.

Le fichier des données saisies a ensuite subi une série de contrôles permettant de déceler les incohérences et les modalités non déclarées. Un traitement statistique basé sur les méthodes dites « d’imputation » et de « hot-deck » ont permis de redresser les erreurs et d'extrapoler les valeurs manquantes ou erronées.

Organisation et cadre juridique

Le Recensement Général de la Population du territoire des îles de Wallis et Futuna a débuté le 22 juillet 2013 (date de référence retenue) et pris fin le 17 août 2013.

Conformément à l'article 157 de la loi 2002-276 sur la démocratie de proximité, le recensement est quinquennal. Le précédent a eu lieu en 2008.

Le recensement de 2013 a été prescrit par le décret n° 2013-496 du 11 juin 2013 organisant le recensement de la population des îles Wallis et Futuna. Le décompte de la population légale a été informatisé comme prescrit par l’arrêté du 19 juillet 2013 portant création d’un traitement automatisé réalisé à l’occasion du recensement de la population des îles Wallis et Futuna.

Le recensement de la population est une opération organisée par l'État et exécutée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), en liaison avec le Service Territorial de la Statistique et des Etudes Economiques (STSEE) de Wallis et Futuna.

L'Insee a la responsabilité de l'organisation générale de l'opération et de son contrôle. La réalisation du recensement s'appuie sur le STSEE dans le cadre d'un partenariat défini par une convention. Cette dernière mentionne notamment que le STSEE réalise les phases :

  • de préparation et de collecte des données sous la direction d'un chef de mission de l'Insee ;
  • de saisie des données ;
  • du traitement des données par l'encadrement matériel et technique nécessaire au VSC (personne recrutée par l’Insee pour l’exploitation statistique au STSEE).

Le recensement est obligatoire pour toute personne résidant à Wallis et Futuna à titre de résident principal, c’est-à-dire pour une durée au moins égale à six mois.

Les personnes sont recensées dans des ménages ordinaires ou dans des communautés qui sont de trois types sur le Territoire :

  • les établissements d'enseignement avec internat ;
  • les casernes, quartiers, bases ou camps militaires ou assimilés ;
  • les communautés religieuses.

Les recensements précédents ont eu lieu en 1969, 1976, 1983, 1990, 1996, 2003 et 2008. Vous trouverez les informations sur les autres recensements dans l’onglet « recensement » sur notre site.

Documents disponibles pour téléchargement :

  1. Insee Premiere en pdf 
  2. Tableaux en excel : activité, habitat, ménages, population et type de ménage)
  3. La liste complète des tableaux disponibles sur demande au STSEE
  4. Wallis et Futuna en quelques figures
  5. Principaux tableaux population

 

 

Recensements généraux de la population à Wallis et Futuna

Filter Cancel Filter
Total Files Count :
Total Size :
Collapse All Collapse All
Expand All Expand All